Périple au Japon

Petites parenthèses japonaises dans nos vies

Le Japon est un pays où l’on ne risque pas de mourir de soif. Comme le prouve cette petite rue dans Tokyo avec pas moins de 9 distributeurs de boissons alignés les uns à côté des autres. :?

Rangée de distributeurs de boissons à Tokyo

Dans les zones de fort passage, on trouve un distributeur de boisson à tous les coins de rue, vous en trouverez forcément un à moins de 100 mètres de l’endroit où vous vous trouvez.

Distributeurs de boissons à l'angle d'une rue de Tokyo

Concernant le prix, les boissons sont en général à 150 yens (soit environ 1,30 €), et parfois à 100 yens dans des distributeurs un peu perdus pour des boissons pas connues du tout. Ça reste, encore une fois, bien moins cher qu’en France…

Les distributeurs de boissons japonais, contrairement à leurs homologues français, sont toujours colorés, voire décorés, et tout est fait pour attirer le regard et vous donner soif (si ce n’est pas déjà le cas, avec la chaleur qu’il peut faire ici en été). :roll:

Distributeur de boissons décoré

Distributeur de boissons décoré Distributeur de boissons décoré

Thé vert glacé, jus de fruits, élixirs bizarres au goût de médicament, boissons vitaminées, coca ou encore café froid… il y a tellement de choix que l’on ne sait jamais quoi boire ! :D

Un grand choix de boissons

Grand choix de boissons Deux japonais hésitant devant le grand choix de boissons

Vous prendrez bien un petit verre de saké ? Enfin, si vous parvenez à trouver ce distributeur de saké, que nous n’avons rencontré qu’une seule fois durant notre périple, dans un petit quartier résidentiel de Tokyo.

Distributeur de saké japonais

Et si vous voulez boire quelque chose de plus doux, il y a ce distributeur « Meg Milk » de boissons à base de lait : lait nature, lait aux fruits, matcha au lait (thé vert), café au lait (en français sur la boîte, s’il vous plaît ! :D )…

Distributeur Meg Milk, boissons à base de lait Détail sur le distributeur Meg Milk

Et pour finir, une petite vidéo d’un distributeur où l’on peut voir une canette qui est animée mécaniquement. Il existe aussi des distributeurs de canettes avec écran vidéo publicitaire… encore une preuve que les japonais ont beaucoup d’avance en matière de distributeurs. :D


On trouve décidément des machines pour tout au Japon. Pour preuve, cette machine à cirer les chaussures est posée au détour d’un couloir de la grande station de Tokyo. La séance de cirage est à 100 yens, soit 1 euro environ.

Machine à cirer les chaussures au Japon

Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de tester cette machine, étant équipé de baskets (c’est quand même plus confortable pour les longues journées de marche dans Tokyo ! :wink: ).

En se promenant dans les rues de Tokyo, nous avons été souvent attirés par certaines boutiques. Celles-ci m’ont particulièrement intriguée… :? les opticiens ! :D

Boutique d'optique à Tokyo

Devant la plupart de ces magasins, on trouve un appareil de nettoyage de lunettes aux ultrasons. Après être passée plusieurs fois devant ces appareils, je me suis finalement décidé à essayer… en plus, c’est gratuit ! :lol:

Appareil de nettoyage de lunettes aux ultra-sons Mode d'emploi de l'appareil de nettoyage des lunettes

L’utilisation est très simple : on appuie sur le bouton pour commencer les ultra-sons, puis on fait tremper les verres pendant quelques instants dans une cuve remplie d’eau traversée par des ultrasons.

Nettoyage des lunettes aux ultra sons

Il faut rincer les lunettes dans de l’eau claire puis les essuyer avec un mouchoir en papier. Résultat : les lunettes sont impeccables, et sans aucune trace (oui, ça sonne comme une pub :lol: :P ). Ils sont forts ces japonais…

Au milieu des gratte-ciel de Shiodome à Tokyo, nous sommes tombés sur cette horloge géante créée par un célèbre japonais, que vous connaissez sans doute : Hayao Miyazaki, dessinateur de manga mais aussi réalisateur de films d’animation.

Cette impressionnante horloge, tout à fait fonctionnelle, est accrochée au-dessus de l’entrée de la tour de la Nippon Television.

L'horloge géante de Miyazaki, à Shimbashi (Tokyo)

Nous avons appris par la suite que l’horloge s’animait à certaines heures… c’est mon quatrième voyage au Japon et je ne l’ai toujours pas vu s’animer. :o Il va falloir que l’on retourne au Japon bientôt pour voir ça ! ;-)

Il y a au Japon une chose que l’on remarque forcément après avoir déambulé quelque peu dans les rues de Tokyo : ici, l’uniforme est roi.

Les salarymen (employés de bureau) en costume ou en tailleur pour les femmes, les écoliers et étudiants en uniforme aux couleurs de l’école ou de l’université, les caissières, les agents de nettoyage… bref, chaque métier a son uniforme, ce qui fait que tout le monde se ressemble, ou presque. :-)

Il existe au Japon (et dans d’autres pays), une tendance : le cosplay  (de l’anglais, costume playing). Cela consiste à se mettre dans la peau de ses personnages préférés (héros de mangas, de jeux vidéo…), en adoptant leur costume, leur maquillage et leur chevelure (au moyen de teinture ou de perruque).

Filles faisant du cosplay à Harajuku (Tokyo)

Dans une société où la notion de communauté est très importante, le cosplay est un moyen de se différencier, d’affirmer son individualité, de se faire remarquer parmi tous ces gens « semblables »

Cosplayer à Harajuku (Tokyo) Cosplayers à Harajuku (Tokyo) Cosplayers à Harajuku (Tokyo) Cosplayers à Harajuku (Tokyo) Cosplayers à Harajuku (Tokyo)

Il y a parfois des rassemblements de cosplayers dans certains quartiers tendance de Tokyo, notamment à Harajuku. Mais il arrive aussi qu’on les croise dans la rue ou dans les trains. C’est un phénomène marginal mais relativement répandu chez les jeunes tokyoïtes, à tel point que des écoles de cosplay se sont créées (on y enseigne le design de mode, la couture, etc.).

Enseigne Yoshinoya au JaponVoici une autre valeur sûre pour manger à Tokyo (et dans bien d’autres endroits au Japon) : les restaurants Yoshinoya. Ce sont des sortes de fast-food où l’on sert de la nourriture japonaise traditionnelle.

À Tokyo, la plupart de ces restaurants sont ouverts 24h/24, de quoi combler un petit creux à n’importe quel moment de la journée. Et pour ne pas gâcher le plaisir, les tarifs sont très bon marché : Yoshinoya propose des menus complets à partir de 400 yens, soit un peu plus de 3,50 euros. :)

Mais alors qu’y mange-t-on ? Le mets le plus populaire de Yoshinoya est le gyūdon (牛 丼), un bol de riz recouvert de lamelles de viande de bœuf et d’oignon cuit, accompagné d’une sauce légèrement sucrée. Dans le menu de base, le gyūdon est accompagné d’une soupe miso et d’une salade de chou (ou d’un oeuf cru, au choix).

Menu gyūdon (bol de riz et boeuf) à Yoshinoya

Gyūdon : bol de riz et boeuf à Yoshinoya Gyūdon avec un oeuf cru à Yoshinoya Autre menu à Yoshinoya

Je vous vois déjà saliver devant ce plat délicieux. Alors en attendant votre futur voyage au Japon, voici la carte de Yoshinoya, ça vous laisse le temps de choisir…

Carte du restaurant Yoshinoya

Au Japon, dans les vitrines des restaurants, on voit souvent des faux plats en résine ou en plastique, qui correspondent aux principaux plats servis dans le restaurant. Ces plats sont d’un réalisme bluffant !

Ces faux plats à la présentation soignée sont non seulement utilisés pour attirer la clientèle qui passe devant la vitrine du restaurant… mais ils sont aussi très utiles pour nous autres touristes qui ne parlons pas un mot de japonais : il suffit d’indiquer le numéro du plat ou d’aller montrer ce qu’on veut dans la vitrine pour manger ! 8)

Faux plat de curry en résine dans une vitrine de restaurant au Japon

Vitrine de restaurant japonais avec faux plats en résine Vitrine de crêpes en résine au Japon

Les plats sont présentés à l’échelle réelle et correspondent, en terme d’aspect et de quantité d’ingrédients, à ce que vous aurez vraiment dans l’assiette (même au nombre de morceaux de viande près ! :D ).

Cela existe pour les plats (sushi, gyūdon, ramen, yakitori…), pour les pâtisseries (gâteaux, crêpes et glaces) mais également pour les boissons (cocktails, milk-shake…).

Les mascottes

1 commentaire

Toujours dans la série des trucs qui nous étonnent au Japon, nous vous présentons ici ce que nous appelons les mascottes, assez fréquentes dans les rues de Tokyo et d’autres grandes villes japonaises.

Voici par exemple, sur le trottoir devant un commerce, les mascottes d’une grande enseigne de pharmacie et parapharmacie japonaise (Sato Healthcare). N’êtes-vous pas tenté de vous laisser servir par ces deux éléphants tout mignons ? :D

Les éléphants mascottes de l'enseigne Sato Healthcare

Et tout au long de nos périples dans les rues de Tokyo, nous sommes tombés sur bien d’autres mascottes et personnages en 3D que l’on repère de loin. Ils servent à la fois de décoration, et à attirer l’attention des passants… et ça fonctionne ! :-)

La mascotte éléphant de l'enseigne Sato Healthcare Mascotte sur le trottoir à Tokyo Mascotte sur le trottoir à Tokyo Mascotte sur le trottoir à Kyoto Mascotte d'un bar à Tokyo

Le Japon n’est peut-être pas le pays du fromage, mais ça reste le Japon : on y trouve tout ! :D J’en veux pour preuve ces fromages (importés) trouvés dans les rayons d’un grand magasin à Tokyo. Gouda, edam, emmental, gruyère, raclette, camembert, tout y est.

Fromage dans les rayons d'un grand magasin à Tokyo

Cependant, à 519 yens les 100g de gruyère (soit 46 € le kilo !), ce n’est quand même pas donné.

Pour la petite histoire, nous sommes également tombés sur des bouteilles de vin (de Bourgogne !). Resterait plus qu’à trouver du bon pain, du vrai, bien de chez nous, mais là… :?

Il est un endroit à Tokyo où l’on se rend particulièrement compte qu’on est dans une mégapole de 30 millions d’habitants. Il s’agit de Shibuya Crossing, le grand carrefour de Shibuya. Il est situé juste entre le bâtiment 109, le Starbucks et la gare JR de Shibuya. C’est un des quartiers les plus animés de Tokyo.

Au rythme des feux de piétons qui passent au vert, c’est une véritable marée humaine qui déferle toutes les deux minutes sur ce carrefour. Les gens se croisent dans tous les sens, car il est aussi possible de traverser le carrefour en diagonal !

Marée humaine au carrefour Shibuya Crossing

Lorsque c’est au tour des voitures de passer, des centaines de personnes s’accumulent et attendent sagement sur le bord du trottoir avant de pouvoir traverser la rue…

Piétons qui attendent au carrefour de Shibuya Piétons qui attendent au carrefour de Shibuya

En vidéo, regardez comment ce grand carrefour de Shibuya est impressionnant ! Et encore, nous n’avons pas tourné la vidéo aux heures de pointe…